Actualités

23
Mai 2018
Rallye d Antibes et le Team Minerva Oil by GBI.com : Un alliage qui n a pas fonctionne !
Rallye d Antibes et le Team Minerva Oil by GBI.com : Un alliage qui n a pas fonctionne !

Ce week-end se tenait la troisième manche du Championnat de France des Rallyes. Les 4 équipages du Team Minerva Oil se sont retrouvés sur la Côte d’Azur pour y prendre part. Une météo fortement mitigée les attendait pour cette 53ième édition du Rallye d’Antibes.

La course divisée en 2 étapes et 12 spéciales pour un total de 204 km d’épreuves chronométrées !

L’objectif était de faire briller le Team Minerva Oil by GBI.com lors de cette troisième épreuve du Championnat de France. Malheureusement, l’issue a été tout autre...


Jérémi ANCIAN – Olivier VITRANI : Frustration
Malgré une séance d’essai qui a permis un très bon travail sur leur Fiesta R5, Jérémi et Olivier se sont vu stoppé net dès la deuxième spéciale, samedi matin. Suite à un problème de frein, la voiture est venue taper le rail de sécurité dans un virage gauche, avant de finir sa course contre un rocher. L’équipage n’a rien, mais la belle Fiesta se refait une petite santé dès aujourd’hui grâce au travail des mécaniciens du Team Minerva Oil. Rien ne sert de préciser la frustration des deux amis, contraints à l’abandon sans aucune référence de temps.


Jérémy CRETIEN – Manon VERGER : Malgré l’abandon, du plaisir et du potentiel !!
Pris au dépourvus suite au changement de copilote de dernière minute, Jérémy et Manon devaient vite s’adapter et se concentrer pour être dans le coup dès les premiers tours de roues samedi matin. C’est avec plaisir qu’ils ont réussis à passer au-dessus de ce contre-temps. A mi-étape samedi, ils occupent la 13ème place au général. Les deux savent qu’il y a le potentiel pour espérer rentrer dans les 10 au scratch. Jérémy et Manon tentent même un coup de poker sur le routier de la deuxième boucle : ils choisissent de changer les pneus Michelin et chaussent les pluies, la météo sur les spéciales s’étant dégradée. Choix concluant, car aucun concurrent n’avait fait ce pari ! Les kilomètres s’enchainent, l’objectif de Jérémy qui était d’affiner son pilotage s’affirme de plus en plus, mais c’était sans compter sur un collecteur d’échappement qui décide de les lâcher. Arrêtés sur le bas-côté, avec la désillusion pour seule consolation, voilà comment s’est terminé le rallye pour le nouvel équipage.


Julien MARTY – Noëlise BEAULIEU : Résistant jusqu’à la deuxième étape, mais même issue…
Julien et Noëlise ont tenu le rythme tout le samedi. Malgré des freins capricieux, ils mènent leur classe comme sur les anciennes manches. L’équipage, qui apprend à rouler ensemble aussi, échappe au piège du rallye et rentre à Nice samedi soir en 20ième position au général. Le dimanche, après une sortie de parc matinale (7h26), ils rejoignent les spéciales de la journée, mais se retrouvent également contraint à l’abandon suite à une roue arrière arrachée dans la 7ième spéciale. Les points du Championnat Team ainsi que ceux pour le Trophée Michelin s’échappent en même temps que les souhaits de victoire de classe.


Yann SAPIN – Axel CHATEAU : Support de boîte récalcitrant, arrêt inévitable.
Frustrés de leur abandon lors du Rallye du Lyon Charbonnières, Yann et Axel avaient à cœur de marquer de gros points pour le Team Minerva Oil by GBI.com dans le Championnat Team. A cet objectif, s’ajoute celui de vouloir être bien positionnés au Trophée Michelin, tout en remportant la victoire de classe. Malheureusement, tout comme les 3 autres duos, les espoirs de l’équipage se sont envolés après la casse d’un support de boîte dans la dernière spéciale du samedi. Une nouvelle fois, Yann et Axel se retrouve stoppés dans leur envie de victoire.

17
Mai 2018
Cap sur Antibes pour le Team Minerva Oil by GBI.com !
Cap sur Antibes pour le Team Minerva Oil by GBI.com !

Pour cette troisième manche du Championnat de France Asphalte, le quatuor d’équipage a pris la direction du Sud !

Un mois tout juste après le Lyon Charbonnières, le Team Minerva Oil by GBI.com est de retour ! Cette fois-ci, c’est au Rallye d’Antibes que cela se joue.  Les 4 duos se préparent à affronter un parcours très technique et rapide. Après des reconnaissances longues mais appliquées (204,38 km d’épreuves spéciales), ils sont désormais prêts à en découdre, chacun avec leurs objectifs. Divisé en 2 étapes, ils se préparent à arpenter 12 spéciales, sous un temps qui s’annonce mitigé. De même que pour les courses antérieures, les 4 équipages marqueront des points pour le Championnat Team et espèrent faire briller le Team Minerva Oil by GBI.com.


Jérémi Ancian, Olivier Vitrani (N°3) : Détermination et soif de réussite…
Le duo se montre fortement déterminé. En effet, grâce au travail réalisé en amont sur les caméras ainsi que sur la prise de notes, ils souhaitent performer dés les premiers kilomètres. Débuter sur un rythme soutenu et tenir la dragée haute à leurs concurrents afin de glaner la plus haute marche du podium, voilà un objectif ambitieux mais réalisable. A bord de leur Fiesta R5, tout laisse à penser qu’ils sauront gérer intelligemment leur rallye afin de remplir le contrat. Jérémi Ancian ne cache pas son envie de gagner ce week-end mais reste concentré. Avec son copilote Olivier Vitrani, ils mesurent le travail à accomplir sur ce terrain technique mais qui ne se dégrade pas, ce qui sera un gros point positif tout au long du week-end.


Jérémy CRETIEN, Lilian JACQUEMOUD (Remplacé par Manon VERGER) (N°7) : Approfondir la technique de pilotage.
Lilian Jacquemoud, a dû malheureusement céder sa place à la dernière minute en raison d’une extinction de voix. Manon Verger intègre donc l’équipe en cours de route. Mais cela ne vient en rien perturber l’objectif de Jérémy Crétien qui souhaite affiner ses techniques de conduite. En effet, sur ces routes particulièrement exigeantes, le duo va devoir s’adapter rapidement. Laisser place à la confiance, afin d’être appliqués et pouvoir performer pour atteindre le but qu’ils se sont fixés : marquer des points pour le Team ainsi qu’au Trophée Michelin. L’équipage souhaite également obtenir une belle position au classement général ! Jérémy Crétien souligne sa motivation qui ne le quitte pas depuis le début du Championnat, même s’il se sent quelque peu désarçonné par ce changement de copilote de dernière minute.  Nul doute que ce contre-temps ne saura entacher sa détermination et sa concentration.


Julien MARTY, Noëlise BEAULIEU (N°31) : Rallye sous le signe de la nouveauté !
Julien et Noëlise relèvent le défi de rouler pour la première fois ensemble lors de cette 3ième Manche du Championnat de France Asphalte. A bord de leur Mitsubishi Lancer EVO 9, L’équipage garde les mêmes objectifs que pour les courses précédentes : Victoire dans la classe 8, remporter des points pour Minerva Oil au Championnat Team et obtenir une belle place au Trophée Michelin. Ils espèrent continuer sur la même lancée et remplir une nouvelle fois le contrat. Le duo a conscience du travail à fournir, car ils découvrent tout deux le Rallye d’Antibes. Julien précise son envie de réussite et qu’il saura être à l’écoute de sa nouvelle copilote !


Yann SAPIN, Axel CHATEAU (N°89) : Objectif, Victoire de classe & top 5 de Groupe !
Yann et Axel souhaitent clairement performer au volant de leur Peugeot 106 S16. Le duo ne se le cache pas, l’objectif de prendre une revanche sur 2017 (Abandon au 20ième kilomètre) est clair, après quelques soucis mécaniques sur la voiture au Lyon Charbonnières, l’équipage a à cœur de remporter la classe 13 et tenter un top 5 du groupe F2000. Ils espèrent également marquer de précieux points pour le Team Minerva Oil by GBI.com au Championnat Team, mais aussi, être bien positionnés au Trophée Michelin.



Vous l’aurez compris, les 4 équipages du Team Minerva Oil by GBI.com ont soif de victoire ce week-end, ils sont déterminés et attendent le départ de la course, Samedi 19 Mai, avec impatience ! Retrouvez-les au parc fermé à partir de 08h15 pour le départ du Rallye d’Antibes !  

15
Mai 2018
Domination sans partage de Lionel Comole dans une manche de Championnat d'Europe !
Domination sans partage de Lionel Comole dans une manche de Championnat d'Europe !

Esseulés au départ du Rallye Ain-Jura en l'absence de Jean-Charles Beaubelique et de sa magnifique DS3 WRC, Lionel Comole et Julien Pailhon avaient à cœur de porter haut les couleurs du Team Minerva Oil by GBI.com et de la Fondation Arthritis. Ce rallye national comptait pour la manche française de l'European Rallye Tour et la troisième manche du Championnat de France des Rallyes 2ème division : "C'est une première ici à l'Ain-Jura et les reconnaissances nous ont montré un parcours exigeant, très rapide, étroit et avec beaucoup de changement de rythme. C'est sûr, il faudra être en confiance pour pouvoir faire des temps. Malgré tout, nous gardons en tête notre objectif premier qui est de rester dans la course au Championnat" annonçait Lionel Comole au départ de ce rallye.

Vainqueur ici l'an passé, le Team Minerva Oil abordait le rallye en favori. Dès la première étape, Lionel se montrait avec un temps scratch et un troisième temps synonymes de bonne entame de rallye. Malheureusement l'équipage pointait en avance et devait écoper de 3 minutes de pénalité. Dès lors, le rallye prenait une tournure de course après le temps.
Se livrant à une véritable démonstration en remportant tous les scratchs de la deuxième étape, Lionel et Julien ont assommé leurs adversaires remontant près 20 secondes par spéciale. Avec ce rythme d'enfer, de dernier, ils échouent vaillamment à la cinquième place finale qui signe là leur meilleure prestation au sein du Team Minerva Oil : "Notre erreur d'hier soir nous a permis de beaucoup travailler sur les réglages puisqu'il n'y avait plus aucune pression. Nous n'avions pas de très bonnes sensations en début de rallye et le Team Minerva Oil nous a accompagné pour améliorer l'auto de manière à ce que les pneus Michelin puissent exprimer tout leur potentiel sur ce goudron au grip particulier" raconte Lionel. Et Julien de rajouter : "nous avons pris énormément de plaisir. Ce sont des routes extrêmement exigeantes pour le pilote comme pour le copilote. Les vitesses sont vertigineuses et le profil très varié."

Le bilan de ce Rallye Ain-Jura est très positif puisque l'équipe repart avec le maximum de points au championnat et des sensations de vitesse essentielles pour préparer la prochaine manche à Mâcon.

04
Mai 2018
Lionel Comole s est donne a fond au Rallye de Lozere
Lionel Comole s est donne a fond au Rallye de Lozere

Le Team Minerva Oil by GBI.com engageait deux voitures le week-end dernier au Rallye de Lozère. Jean-Charles Beaubelique et Julien Pesenti (DS3 WRC), 2ème du Championnat de France 2ème Division avant l’épreuve et Lionel Comole et Julien Pailhon (Ford Fiesta R5 Evo), malheureux lors de la manche d’ouverture. Premier leader du rallye, Jean-Charles Beaubelique se voyait contraint à l’abandon avant le départ de l’ES3. Unique rescapé dans l’équipe, Lionel Comole affichait un niveau de performance très élevé, signant même les deux derniers scratchs et échouant à 5 petites secondes de la victoire absolue !


Le Rallye débutait au mieux pour Jean-Charles Beaubelique et Julien Pesenti qui d’entrée, prenaient les commandes de ce Rallye de Lozère atypique, disputé sur des routes de montagnes à la fois étroites et sinueuses. Avec pour seuls souvenir ici sa participation en 2016, Jean-Charles trouvait le bon tempo et devançait Benoit Vaillant d’1,4 seconde sur les 20 kilomètres de la mythique spéciale du Pompidou. La pluie apparaissait au départ des concurrents dans l’ES2 mais Jean-Charles récidivait, accentuant son avance et reléguant son rival au Championnat à plus de 13 secondes. Malheureusement sur la liaison menant au parc de regroupement entre les deux tours, un bruit se faisait entendre dans la boite de vitesses de la DS3 WRC et l’équipage devait se résoudre à renoncer à l’assistance. Déçu par cet abandon qui ne tombe pas au meilleurs moment, Jean-Charles revient sur son week-end :
"C’est vraiment dommage d’abandonner ici avant de devoir marquer une pause dans le Championnat. On est très heureux pour Lionel qui a été au top ce week-end mais pour nous, l’opération n’est pas très bonne. Tout avait bien débuté alors que nous n’avions pas pu effectuer un seul mètre en essais auparavant, commencer d’entrée par le Pompidou, ça réveille ! Malgré cela, on a tout de suite trouvé un bon rythme, sans trop forcé, bien aidé par un très bon travail sur les notes en reco et des pneus Michelin Medium adaptés qui nous permettent de signer le premier scratch. Ensuite le scénario de la Rochelle s’est reproduit avec une averse dépochant sur le capot lors du pointage avant le départ, forcément notre monte de pneus était moins adaptée à ces conditions humides et ces nombreuses plaques noires caractéristiques du Rallye de Lozère. On a donc pris notre mal en patience et attendu que les pneus montent en température en même temps que le pilote pour finalement signer un nouveau scratch, sans prendre aucun risque. On réalise une bonne opération puisque on en met pas mal à Benoit et aux autres aussi. Malheureusement, alors que tout semblait bien parti, on entend un bruit dans la boite sur la liaison… On vidange à l’assistance et on se rend compte qu’il manque une dent sur un pignon : impossible de continuer sans prendre le risque de tout casser. On est déçu car on avait bien débuté et on avait une belle occasion de reprendre des points au Championnat, maintenant ça va être plus compliqué puisqu’on va devoir faire l’impasse sur l’Ain-Jura, Dieppe et Mâcon mais on essaiera d’en faire un peu plus cet été et on verra bien ce que feront les autres d’ici là.
Nous sommes en tout cas très satisfaits de la perf de Lionel ce week-end, il a bien assimilé les consignes qui étaient de finir avant tout et il y a ajouté un beau niveau de performance. Il échoue très près de la victoire mais il a prouvé après le Lyon Charbo que la Fiesta R5 était encore là et qu’elle avait encore de belles années devant elle, que les pneus Michelin étaient toujours très performants quelles que soient les conditions et que notre équipe était au niveau. A coup sûr, il faudra compter sur lui lors des prochaines épreuves."



S’il avait dû renoncer à la fin de saison 2017 à cause de sa santé, Lionel Comole nous a montré ce week-end qu’il était un battant ! Déjà très rapide à Epernay, il avait quelque peu manqué de constance devant abandonner sur un excès d’optimiste. Ici, Lionel nous a montré qu’il avait appris de son erreur et s’est montré d’une régularité et d’une fiabilité sans faille. Dans le bon wagon dès le début du rallye, il prenait la mesure de la Fiesta R5 dans des conditions de routes nouvelles pour lui qu’il apprivoisait méthodiquement au fil des kilomètres. De plus en plus proche du leader, il occupait une magnifique 2ème place au soir de la première étape à 21 secondes de la première place provisoire. Incisif le lendemain dans des conditions de routes très difficiles, il signait les 2 scratchs de la spéciale de Le Pendedis, disputée deux fois et longue de 19 km. Une performance remarquable sous des trombes d’eau mais toutefois insuffisante pour l’emporter. Malgré tout cette deuxième place possède une saveur de victoire pour le porte-parole de la fondation Arthritis :
"Nous sommes très heureux. D'abord parce que l'arrivée et la performance sont l'essence même de notre projet « un volant pour la vie » porté par la Fondation Arthritis et financé exclusivement par des sponsors. C'est uniquement grâce aux découvertes scientifiques auxquelles la Fondation Arthritis a participé que je suis capable d'être dans une voiture de course et de piloter à ce niveau. Malgré tout, en 2017 j'ai dû m’arrêter car ces maladies sont complexes mais on lache rien ! La Fondation fait avancer la recherche à grands pas en injectant quelques 2,3 millions d'euros en 2018 dans la recherche académique Française pour découvrir de nouvelles thérapies.
Ensuite parce que le Team Minerva Oil et les personnes qui le composent me renvoient toutes les valeurs d'équipe, de bienveillance et de performance qui sont essentielles. Notre équipe a fait progresser la voiture en réglage et nous a permis d'élever notre niveau. Si vous ajoutez à ça la fiabilité, la confiance et l'ambiance qui règne, vous retrouvez un résultat d'équipe à part entière.
Tout a bien marché jusqu'aux pneus Michelin particulièrement endurants puisque 8 pneus d'occasions ont suffi pour l'ensemble du rallye sur le sec comme sous la pluie battante !
Julien, mon copilote et moi n'avions qu'à nous laisser porter par le rythme des routes de notre enfance. Ce doit être un rallye référence pour nous même si nous étions très déçus pour Jean-Charles. Désormais je me languis de piloter à Très Grande Vitesse sur d'autres routes du Championnat et tous ensemble. Merci Minerva Oil, l'équipe, Michelin et l’insatiable Julien !"



Le Team Minerva Oil by GBI.com continue son implication dans les divers championnats et ce dès ce week-end ou Michaël Lobry et Gaëtan Parade disputeront le Rallye Terre de Castine sur leur Mitsubishi evo X R4. Pour eux comme pour beaucoup, ce sera une découverte sur cette épreuve fraîchement créée qui rejoint le Championnat de France des Rallyes Terre.

Sur asphalte, Lionel Comole participera au Rallye Ain-Jura les 11 et 12 mai prochains dans le cadre du Championnat 2ème Division et il faudra patienter jusqu’au 18/20 mai pour voir l’équipe défendre sa 2ème place dans le Classement Team à l’occasion du Rallye d’Antibes Cote d’Azur, 3ème manche du Championnat de France des Rallyes.

27
Avril 2018
Poursuivre la dynamique pour le Team Minerva Oil
Poursuivre la dynamique pour le Team Minerva Oil

Après avoir montré de belles choses une nouvelles fois le week-end dernier au Lyon Charbonnières dans le cadre du Championnat de France Asphalte, le Team Minerva Oil by GBI.com compte bien poursuivre sur sa lancée ce week-end au Rallye de Lozère en Championnat 2ème Division avec pour représentants Jean-Charles Beaubelique / Julien Pesenti (DS3 WRC) et Lionel Comole / Julien Pailhon (Fiesta R5 evo).


Deuxième du classement provisoire au championnat, Jean-Charles Beaubelique s'alignera au départ de la manche Lozèroise pour la deuxième fois seulement, sa seule participation remontant à 2016. Épreuve exigeante pour les pilotes et les mécaniques, le Rallye de Lozère sera disputé sur deux étapes pour un total de 140 km chronométrés. La première débutera ce samedi  en début de matinée avec un menu composé de 3 boucles de 2 spéciales. Deux spéciales seulement au programme de dimanche mais tout de même 40 km à parcourir sur un tracé toujours aussi sélectif et un verdict donné aux alentours de midi.

Pour Jean-Charles, l'objectif reste le même qu'à son habitude : se faire plaisir avant tout comme cela a pu être le cas lors de l'inauguration de la saison à Epernay. Pour autant, il ne compte pas y aller pour se promener et espère bien afficher le même niveau de performance que lors de cette dernière épreuve. Mais si le pilotage de la DS3 WRC semble être un facteur qu'il maîtrise de mieux en mieux, le difficulté viendra du terrain avec des routes étroites, très tortueuses et qu'il ne connaîtra pas ou très peu puisque le parcours semble avoir été renouveler en grande partie. Motivé comme toujours, Jean-Charles nous explique ses ambitions à quelques jours du départ : "On espère que la bonne dynamique du Team Minerva Oil sera encore présente ce week-end au Rallye de Lozère. Je suis très fier du travail effectué par toute l'équipe la semaine dernière au Lyon Charbonnières, nos pilotes ont été bons, les voitures ont très bien fonctionné et notre équipe a su leur fournir du matériel toujours performant en l'adaptant à ce tracé rapide. Jérémi Ancian a montré une nouvelle fois son talent en ne laissant devant lui que Yohan Bonato que l'on connait, un pilote presque professionnel suivi par une équipe quasiment d'usine, dur pour nous de faire bien mieux et on peut être satisfait de notre 2ème place dans le Championnat Team. Jérémy Crétien a beaucoup progressé et montré de belles choses et Julien Marty nous ramène encore de précieux points.
On va essayer de les imiter ce week-end à Mende où nous serons présents avec Lionel Comole. Je suis très heureux de retrouver le baquet de la DS3 WRC et notre objectif avec Julien Pesenti reste de prendre beaucoup de plaisir là-bas. On sait que ce ne sera pas un rallye évident, les spéciales sont difficiles et elles ont pas mal changé depuis 2016 et notre seule participation. Il y aura certainement des concurrents locaux très rapides et on observera une bonne dizaine de concurrents inscrits au Championnat, c'est très bien ainsi et ça prouve que le 2ème Div' est en train de prendre. Parmi tout ceux-là, on retient bien évidemment Benoit Vaillant à qui on va essayer de reprendre quelques points mais surtout l'essentiel reste de rallier l'arrivée puisque nous devrons marquer une petite pause dans notre calendrier avec un retour prévu au Ternois."



L'équipe n'a pas traîné cette semaine pour que Lionel Comole puisse disposer de la Fiesta R5 utilisée par Jérémy Crétien le week-end dernier. Après les déconvenues de la première manche, il aura à cœur de marquer ses premiers points dans le championnat de France 2ème Division. L'objectif est de figurer parmi le peloton de tête en se basant sur la belle pointe de vitesse entrevue à Epernay tout en gardant à l'esprit le besoin d'être fiable et régulier afin d'ouvrir son capital points pour se placer au championnat. Participer au Rallye de Lozère, "C’est un peu un retour aux sources puisque je suis originaire du Gard et j’ai hâte de fouler les routes qui m’ont fait vibrer!"

Mais cette épreuve sera une vraie découverte pour l’équipage de la Fiesta R5 du Team Minerva Oil : "Nous n’avons jamais piloté la R5 sur des routes aussi étroites et sinueuses. Même si nous n’avons pas fait d’essais, je fais confiance à mon Team pour me fournir une nouvelle fois un setup très abouti et la fiabilité dont ils connaissent les secrets."
En attendant, le porte-parole de la Fondation Arthritis ne chôme pas, engageant plus de 2,3 millions d’euros dans différents programmes de recherche académique avec l’espoir d’aider et de guérir les patients atteints de rhumatismes le plus vite possible. Gageons que cette envie « d’aller vite » dans la recherche transpire sur les routes de Lozère.