Actualités

19
Septembre 2017
Victoire à l’Ain-Jura et podium à Saint-Yrieix pour le Team Minerva Oil !
Victoire à l’Ain-Jura et podium à Saint-Yrieix pour le Team Minerva Oil !

Le week-end dernier, le Team Minerva Oil by GBI.com était présent sur tous les fronts dans le Championnat de France des Rallyes 2ème Division puisque quatre autos étaient au départ au Pays de Saint-Yrieix et une à l’Ain-Jura. Sur les terres de Minerva Oil, Jean-Charles Beaubelique et Michaël Lobry étaient malheureusement contraints à l’abandon mais les couleurs de l’équipe étaient bien défendues par Damien Pijassou et la 306 Maxi qui décrochaient la 3ème place scratch pendant que Franck Izidi régalait les spectateurs en voiture ouvreuse sur la Fiesta R5. Au même moment dans la Plastic Vallée, Jérémi Ancian dans la continuité du Mont-Blanc faisait étalage de son talent en menant la Fiesta R5 Evo 2 sur la plus haute marche du podium.

Le Team Minerva Oil avait fière allure vendredi dernier devant le restaurant Pépé Lucien à Saint-Yrieix où étaient présentées les quatre voitures du team. Avec Jean-Charles Beaubelique / Jérôme Degout (DS3 WRC), Damien Pijassou / Damien Augustin (306 Maxi), Michaël Lobry / Gaëtan Parade (Mitsubishi evo X) et Franck et Jules Izidi (Fiesta R5), Minerva Oil avait fait les choses en grand pour marquer le coup sur une épreuve disputée à domicile dans le cadre du championnat de France 2ème Division. Hélas pour Jean-Charles Beaubelique, toujours leader du championnat, tout ne se passait pas comme prévu. En tête du rallye, il commettait une petite erreur lourde de conséquences. Simplement posée dans le fossé, la DS3 ne pouvait trouver son salut auprès de spectateurs absents à cet endroit et le pilote limougeaud se voyait contraint à l’abandon. Il en était de même pour Michaël Lobry qui devait renoncer sur problème mécanique au terme de l’ES5 alors qu’il occupait jusque-là une très belle 2ème place au scratch.
Les espoirs du team reposaient donc sur Damien Pijassou qui après une première étape délicate montait en régime au fils des kilomètres au volant de la 306 Maxi. Dans des conditions d’adhérence précaires où la Peugeot ne rencontrait pas le meilleur terrain pour s’exprimer, Damien retrouvait le rythme de la compétition le samedi en fin de journée avant de se montrer déchainé le dimanche. Auteur de 3 scratchs sur le rallye, il régalait les yeux et les oreilles des spectateurs au prix d’une attaque de tous les instants pour grimper sur la troisième marche du podium ! Une nouvelle fois, les couleurs Minerva Oil auront brillé à Saint-Yrieix comme nous l’explique Jean-Charles Beaubelique : "C’est un week-end plutôt positif pour le team même si de mon côté, j’ai fait une petite bêtise en me posant un peu bêtement alors qu’on avait 30 secondes d’avance. De nuit, on s’est un peu déconcentré en voulant mettre les essuie-glaces, la route était grasse et on a légèrement mordu l’herbe, ce qui nous a envoyé dans le fossé. On était seulement posés mais il n’y avait pas de spectateurs à cet endroit et on n’a pas pu repartir. C’est dommage car on ne marque pas de point pour le championnat même si ça ne remet rien en question dans notre course au titre. Cependant, on avait un temps imaginé participer au Cœur de France et de ce fait, nous nous alignerons plutôt au Rallye Vosgien que nous disputerons avec la Fiesta R5 Evo 2. La DS3 n’a pas beaucoup de mal mais l’emploi du temps chargé du mois de septembre compliquait un peu la chose et c’est aussi une bonne occasion d’essayer la nouvelle venue sur ce rallye difficile. Cette fois il faudra que l’on assure les points puisque l’on ne sait pas sur quelles épreuves seront présents nos concurrents en cette fin de saison.
Le Pays de Saint-Yrieix ne s’est également pas passé comme prévu pour Michaël Lobry qui a dû abandonner sur problème mécanique alors qu’il était très performant. Par contre Damien et la 306 maxi ont fait un super rallye. Les conditions étaient très difficiles le samedi sur le mouillé mais il s’en est très bien sorti, la 306 a été fiable et il a même réussi à signer des scratchs pour remonter à la troisième place. C’était vraiment super et il a pris beaucoup de plaisir tout comme Franck Izidi avec la Fiesta R5 qui s’est bien amusé en voiture zéro. Enfin, Jérémi a une nouvelle fois été exceptionnel au Rallye Ain-Jura puisqu’il l’emporte sur le mouillé face à Ludovic Gherardi et sa wrc."



En effet dans le même temps, Jérémi Ancian et Olivier Vitrani étaient engagés au Rallye Ain-Jura qui comptait lui aussi pour le Championnat de France 2ème Division. Sur la Fiesta R5 Evo 2 Minerva Oil, ils étaient confrontés à un adversaire de taille en la personne de Ludovic Gherardi qui concourrait à la maison sur une wrc. En délicatesse le vendredi soir sous un ciel pluvieux, Jérémi faisait fi de son mauvais choix de pneus et d’un setup pas vraiment adapté en ne concédant que quelques secondes à son adversaire du week-end. Le lendemain, les conditions étaient toujours aussi délicates et Jérémi débutait la journée par 3 scratchs pour prendre la tête du général même si tout n’était pas encore parfait en termes de réglages. A la mi-journée, l’équipe corrigeait ceci et Jérémi trouvait une auto avec laquelle il se sentait en parfaite osmose. Il remportait les trois spéciales suivantes et reléguait son adversaire à plus d’une minute pour l’emporter à Oyonnax pour la deuxième fois consécutive. Une épreuve sur laquelle Jérémi revient : "Ça s’est relativement bien passé dans l’ensemble même si le vendredi soir, on était un peu en délicatesse. On devait disposer de pneus R21 que l’on n’a pas réussi à récupérer à temps. Dans ces conditions humides, on était trop durs en pneus et pas vraiment bien réglés puisque la voiture était trop basse, on avait beaucoup de mal à la tenir. Malgré cela, on n’était pas trop loin au classement et on a bien réfléchi aux changements à opérer pour le lendemain. La voiture était mieux le samedi mais il y avait vraiment beaucoup d’eau dans les premières spéciales, il aurait fallu monter des FW (maxi pluie), c’était très compliqué de trouver le grip et nous avons dû aller encore plus loin dans les réglages en assouplissant encore. On n’était pas franchement bien en termes de sensations en début de journée mais nous avions réussi à repasser devant au classement. Par la suite, ça s’est nettement mieux passé avec un bien meilleur setup et le bon choix de pneus, le tout offrant un package hyper performant à la Fiesta. On a pu se lâcher et se faire vraiment plaisir au volant en signant tous les scratchs avec beaucoup plus d’avance cette fois-ci. Comme au Mont-Blanc, la voiture a très bien fonctionné et l’équipe a fait du très bon travail. Les pneus Michelin se sont montrés très performants lorsque nous montions les bons et le résultat global est très encourageant. Nous avons beaucoup appris sur cette épreuve dont la participation a pu être possible grâce au soutien de nos partenaires Minerva Oil, Michelin, AGI Conseil, SETO, SB Trans, BPS, Jacquet BTP, Restaurant le Petrin, ACM, A2C, Gesler et CIC."

08
Septembre 2017
Une rentrée sur les chapeaux de roues pour le Team Minerva Oil !
Une rentrée sur les chapeaux de roues pour le Team Minerva Oil !

Après avoir brillé durant l’été que ce soit en régional ou en Championnat d’Europe, le Team Minerva Oil ne baisse pas en cadence puisqu’il était représenté le week-end dernier en Championnat de France des Rallyes Asphalte avec Jérémi Ancian et la toute nouvelle Fiesta R5 Evo au Rallye de Mont-Blanc, avant de débuter la deuxième moitié de saison dans le Championnat 2ème Division où 4 autos porteront les couleurs de Minerva Oil à domicile au Rallye Pays de Saint-Yrieix.


Traditionnelle rentrée des classes dans le Championnat de France Asphalte, le Rallye Mont-Blanc Morzine marquait le retour à la compétition de Jérémi Ancian et Olivier Vitrani après 4 mois d’inactivité. Avec une bonne préparation en amont, le pilote de Bugey avait bien fait le travail tout comme le Team Minerva Oil by GBI.com qui lui mettait à disposition pour la première fois la toute nouvelle Ford Fiesta R5 evo 2. Premier leader de l’épreuve, Jérémi a une nouvelle fois montré s’il en était encore besoin l’étendue de son talent. Leader durant une grande partie de la première étape, il tenait la dragée haute à Yoann Bonato, valeur étalon de ce championnat de France, malgré des conditions climatiques dantesques. Au soir de la première étape, il rentrait à Morzine à la deuxième place à quelques secondes du leader avec une confortable avance sur son poursuivant immédiat. Le lendemain, Jérémi repartait à l’attaque sous une météo à peine plus clémente. S’il ne parvenait pas à reprendre du temps, il diminuait l’écart au kilomètre au fil des spéciales avec le très probable futur champion de France. Malheureusement, une crevaison dans l’avant dernière spéciale lui faisait perdre près de 3 minutes et tout espoir de podium. Avec une 5ème place au général et la 3ème du Trophée Michelin, le pilote du Bugey et le Team Minerva Oil peuvent tout de même être satisfaits des performances réalisées après avoir animé la course durant tout le week-end. Une épreuve sur laquelle revient Jérémi : "Le rallye a débuté pour nous par une très bonne séance d’essais avec l’équipe, on a réussi à faire une voiture vraiment efficace sur le mouillé, très facile à piloter et qui nous permettait d’accélérer très tôt en sortie de courbes. Je pense cependant qu’on était réglé un tout petit peu trop dur pour la première spéciale où on avait du mal à trouver le grip. C’était cependant pour tout le monde pareil et on signe quand même le scratch mais je pense qu’il y avait moyen d’être encore plus performant si nous avions assoupli. Dans l’ensemble, ça s’est plutôt bien passé, on a eu du mal à trouver les limites de l’auto au début, notamment sur les parties noires où je n’avais aucun feeling et où on ne prenait pas de risques. Petit à petit, on a pris confiance avec les notes, on a vu qu’on avait vraiment bien travaillé en recos et que celles-ci étaient bonnes. On a pu se lâcher au fil des kilomètres et dans l’ensemble, on ne peut être que satisfaits du week-end. La performance était là et plus ça allait, plus on se rapprochait de Yoann. Compte tenu du peu de roulage et du manque d’expérience au Mont-Blanc, on n’a pas à rougir de notre performance. La Fiesta R5 evo 2 a super bien marché et l’équipe a fait du très bon boulot, on est parti à chaque tour avec les bons pneus grâce aux bons conseils de Michelin et de nos ouvreurs et bien évolué dans nos réglages tout au long du week-end, un très bon travail d’équipe ! On a maintenant plus de recul sur l’auto et si on arrive à finaliser notre programme pour participer au Var, je pense qu’on est capable d’améliorer significativement nos temps de l’année dernière car on a vraiment une voiture géniale et on commence à se sentir très bien dedans. On va donc poursuivre notre travail pour être au départ à Sainte-Maxime en novembre prochain et en profiter pour remercier ceux qui nous aident déjà : Minerva Oil, ACM, BPS, Gesler, Seto."
Mais avant de revenir en Championnat de France, Jérémi sera ce week-end au départ de son épreuve à domicile au Rallye Ain-Jura où il est tenant du titre. Toujours au volant de la Fiesta R5 evo 2, il aura pour principale adversaire Ludovic Gherardi sur une wrc.


Sur cette dynamique positive, le Team Minerva Oil disputera ce week-end le Rallye Pays de Saint-Yrieix en 2ème Div’ où il évoluera à domicile. Avec 4 voitures au départ, il sera bien représenté : Jean-Charles Beaubelique et Jérôme Degout retrouveront la DS3 WRC avec laquelle ils dominent actuellement le championnat, Michaël Lobry et Gaëtan Parade disposeront de leur habituelle Mitsubishi evo X mais la surprise provient du retour de la mamie en compétition, à savoir la 306 Maxi, l’emblème de toute une génération qui sera emmenée par Damien Pijassou et Damien Augustin. Enfin, la voiture ouvreuse portera elle aussi les couleurs de Minerva Oil puisque la Fiesta R5 confiée à Franck et Jules Izidi évoluera en 0. On n’a donc pas fini de voir briller les couleurs du fabricant de Lubrifiants de Meuzac comme nous l’explique Jean-Charles Beaubelique : "Tout d’abord, nous sommes très satisfaits la performance réalisée par Jérémi. Bien sûr, on peut être déçu par cette crevaison qui l’empêche de monter sur la 2ème marche du podium final mais il a prouvé beaucoup de choses. Déjà que la Fiesta R5 evo 2 est très performante face à la concurrence, ensuite que l’équipe faisait toujours du super boulot et enfin que le pilote a un potentiel énorme. La Fiesta est loin d’être finie et pour Minerva Oil c’est super puisqu’on a parlé d’eux tout le weekend.
Pour nous, la deuxième partie de la saison en 2ème div’ débute à St-Yrieix. A priori, il n’y aura malheureusement pas une très grosse liste au départ et c’est bien dommage car on aurait aimé qu’il y ait une ou deux R5 en plus. Même si comme toujours il y a de bons pilotes, avec une wrc ça reste logique que l’on soit devant. Comme à notre habitude, on va rester concentrés et essayer de faire un beau rallye à la maison chez Minerva. L’objectif est de scorer encore un maximum de points dans le championnat sachant que Mottard et Roché s’aligneront à l’Ain Jura dans le même temps. Le Team sera présent en force et la petite surprise est que l’on ressort la 306 maxi du garage pour Damien Pijassou qui roulera au couleurs Minerva avec grand plaisir, tout comme Michaël Lobry et son evo X et Franck Izidi qui sera en 0 avec une Fiesta R5. On devrait bien marquer le coup sur ce rallye en espérant que tout le monde se fasse plaisir et soit au bout ! Beaucoup de spectateurs attendent la 306 maxi et on espère pour Damien que la météo sera bonne car c’est plus sympa de rouler avec ce type d’auto sur le sec. Pour l’instant, ça ne semble malheureusement pas s’orienter vers un grand soleil..."